Bertrand Russell

Bertrand Arthur William Russell, 3e comte Russell, né le à Trellech (Monmouthshire, pays de Galles), et mort le près de Penrhyndeudraeth, au pays de Galles, est un mathématicien, logicien, philosophe, épistémologue, homme politique et moraliste britannique.

Pour les articles homonymes, voir Russell.
Bertrand Russell
Bertrand Russell en 1916
Naissance

Trellech, Monmouthshire (Royaume-Uni)
Décès
(à 97 ans)
Penrhyndeudraeth, Gwynedd (Royaume-Uni)
Nationalités
Britannique (depuis le ), Britannique (jusqu'au )
Formation
Université de Cambridge
Trinity College
École/tradition
Philosophie analytique
Principaux intérêts
Logique, mathématiques, physique, éthique, religion, politique
Idées remarquables
Atomisme logique, Description définie
Œuvres principales
Principia Mathematica,
De la dénotation
Influencé par
Euclide, John Stuart Mill, Giuseppe Peano, Auguste De Morgan, George Boole, Gottlob Frege, Georg Cantor, George Santayana, Alexius Meinong, Benedictus de Spinoza, Ernst Mach, David Hume, Gottfried Wilhelm Leibniz, Ludwig Wittgenstein, Alfred North Whitehead, George Edward Moore, Percy Bysshe Shelley, George Frederick Stout
A influencé
Ludwig Wittgenstein, A. J. Ayer, Rudolf Carnap, John von Neumann, Kurt Gödel, Karl Popper, W. V. Quine, Noam Chomsky, Hilary Putnam, Saul Kripke, Moritz Schlick, Cercle de Vienne, J. L. Austin, G. H. Hardy, Alfred Tarski, Norbert Wiener, Robert Oppenheimer, Leon Chwistek, Alan Turing, Jacob Bronowski, Frank P. Ramsey, Jawaharlal Nehru, Tariq Ali, Michael Albert, Che Guevara, Bernard Williams, Donald Davidson, Thomas Kuhn, Nathan Salmon, Christopher Hitchens, Richard Dawkins, Carl Sagan, Isaiah Berlin, Albert Ellis, Martin Gardner, Daniel Dennett, Buckminster Fuller, John Maynard Keynes, Isaac Asimov, Paul Kurtz, Aleksandr Solzhenitsyn, James Joyce, Kurt Vonnegut, Ray Kurzweil, Marvin Minsky, Herbert A. Simon, Burrhus Frederic Skinner, John Searle, Andrei Sakharov, Stephen Hawking, Joseph Rotblat, Edward Said, Sidney Hook, Anthony Grayling, Jin Yuelin, Colin McGinn, Txillardegi
Père
John Russell
Mère
Katharine Russell
Fratrie
Francis Russell
Conjoints
Alys Pearsall Smith (en) (de à )
Dora Russell (de à )
Patricia Helen Spence (d) (de à )
Edith Finch Russell (de à )
Enfants
Conrad Russell
Lady Katherine Jane Russell (d)
Katharine Tait
John Russell (en)
Lady Harriet Ruth Russell (d)
Distinctions
Prix Nobel de littérature ()
Liste détaillée
Médaille Carl von Ossietzky (d)
Médaille De Morgan ()
Médaille Sylvester ()
Prix Nobel de littérature ()
Prix Kalinga ()
Prix Jérusalem ()
signature

Russell est considéré comme l'un des philosophes les plus importants du XXe siècle. Sa pensée peut être présentée selon trois grands axes.

La logique est le fondement des mathématiques : Russell est, avec Frege, l'un des fondateurs de la logique contemporaine. Son ouvrage majeur, écrit avec Alfred North Whitehead, a pour titre Principia Mathematica. À la suite des travaux d'axiomatisation de l'arithmétique de Peano, Russell a tenté d'appliquer ses propres travaux de logique à la question du fondement des mathématiques (cf. logicisme).

Il soutient l'idée d'une philosophie scientifique et propose d'appliquer l'analyse logique aux problèmes traditionnels, tels que l'analyse de l'esprit, de la matière (problème corps-esprit), de la connaissance, ou encore de l'existence du monde extérieur. Il est ainsi le père de la philosophie analytique. Jules Vuillemin le fera connaître en France.

Il écrit des ouvrages philosophiques dans une langue simple et accessible, en vue de faire partager sa conception d'une philosophie rationaliste œuvrant pour la paix et l'amour. Il s'engage dans de nombreuses polémiques qui lui valent le qualificatif de « Voltaire anglais » ou de « Voltaire du XXe siècle »,, défend des idées proches du socialisme de tendance libertaire et milite également contre toutes les formes de religion, considérant qu'elles sont des systèmes de cruauté inspirés par la peur et l'ignorance. Il organise le tribunal Sartre-Russell contre les crimes commis pendant la guerre du Viêt Nam.

Son œuvre, qui comprend également des romans et des nouvelles, est couronnée par le prix Nobel de littérature en 1950, en particulier pour son engagement humaniste et comme libre penseur. Enfin, il devient membre du Parlement britannique.

Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.