Alexandre Grothendieck

Alexandre (ou Alexander) Grothendieck (prononcé en allemand : [ˈɡroːtn̩diːk]) est un mathématicien français, né le à Berlin et mort le à Saint-Lizier, près de Saint-Girons (Ariège). Il est resté longtemps apatride tout en vivant principalement en France ; il obtient la nationalité française en 1971.

« Grothendieck » redirige ici. Pour les autres significations, voir Grothendieck (homonymie).
Alexandre Grothendieck
Alexandre Grothendieck en 1970.
Naissance
Berlin (Allemagne)
Décès (à 86 ans)
Saint-Lizier (France)
Nationalité Apatride puis français (1971)
Domaines Géométrie algébrique, analyse fonctionnelle
Institutions Institut des hautes études scientifiques, Nicolas Bourbaki.
Diplôme Université de Montpellier
Directeur de thèse Laurent Schwartz et Jean Dieudonné
Renommé pour Espaces nucléaires,
théorème de Riemann-Roch,
théorie des schémas,
cohomologie étale,
catégories abéliennes,
théorie des topos,
cohomologie motivique.
Distinctions Médaille Fields (1966)
Prix Crafoord (1988), refusé

Il est considéré comme le refondateur de la géométrie algébrique et, à ce titre, comme l'un des plus grands mathématiciens du XXe siècle. Il était connu pour son intuition extraordinaire et sa capacité de travail exceptionnelle. La médaille Fields lui a été décernée en 1966.

Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.